Le tour de la Bretagne : une histoire d’amitié

Ils se sont côtoyés des années durant dans leur village de la région parisienne ! Cette jolie « cité dortoir » à l’ancienne  les a accueillis qui pour de raisons de travail, qui pour des raisons de confort, ou d’économie…Aujourd’hui ils se retrouvent à faire un tour de France en passant par la Bretagne. Certains viennent des Pyrénées, d’autres du bassin Lyonnais, Monique elle est native  de la Bretagne !  Pourtant ce village est devenu le  leur, et  à force de partager sport, vie associative et enfants à l’école, ses habitants sont devenus de vrais amis. Aujourd’hui, la retraite commence à pointer son nez sans pour autant battre le rappel vers les régions d’origine. On y est, on y reste. Et le temps est venu de partager son petit coin d’origine sans nostalgie. Ainsi non contents de se retrouver chaque semaine si ce n’est chaque jour au coin d’une rue,  ils ont commencé leur tour de France. Le but ?  Que chacun présente aux autres sa région : ils seront des guides touristiques très engagés, organiseront le périple, l’agrémenteront  de visites dans les musées ou les sites  naturels ou archéologiques, les initieront aux  musiques et aux danses locales, sans oublier de leur faire goûter les plats typiques comme il se doit.

Au  » bar » sous la collection de sardines, on parle de pêches miraculeuses !

Cette année c’était le tour de la Bretagne ; les organisateurs  ont pris leur rôle très au sérieux sans jamais se départir de leur humour. Diaporama, révision du parcours , livre de bord détaillé avec carte géographique et programme imprimé quotidiennement ! Somme toute un joyeux groupe comme on en croise régulièrement ? Si ce n’est que, raffinement supplémentaire,  chacun était porteur d’un foulard fait maison aux griffes et couleurs bretonnes. De quoi intriguer un peu partout un musée, restaurant, bateau,   toujours les questions  : des scouts sur le retour, un parti politique, une gigantesque farce, une secte, des séparatistes ? Non juste des visiteurs séduits plus  « bretonnistes » que les Bretons et ne sont pas passés inaperçus dans le Trégor !

A LIRE AUSSI

Patrick Launay, le korrigan voyageur

Publicités
Cet article, publié dans Enclos paroissiaux, Finistère, GR 34, Portraits, Randonnée, Trégor, vie rurale, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s