Ricardo Cavallo : un corps à corps pictural

Le marcheur intriguant qu’on peut croiser vers Beg ar fry,  été comme hiver avec ses panneaux de bois en ailes sur le dos, c’est lui, Ricardo Cavallo. Argentin vivant à Paris, il a posé son chevalet il y a  7 ans pour tenter de saisir  « les roches de la mer », traquant le sens de la pierre à travers sa géologie, fixant sa beauté « cyclopéenne » sous toutes les lumières. Un chemin pictural privilégiant la nature où végétal et minéral se mêlent pour évoquer l’homme, invisible et pourtant présent, qui contemple, reçoit et peint. Pendant trois jours, il a montré pour la première fois aux habitants le résultat  de ce corps à corps, à Saint-Jean-du-Doigt, loin des rumeurs de la ville. Et livré un peu de lui-même. Vertigineux !

Le principe de construction des toiles rappelle celui d’un puzzle, est-ce pour des raisons techniques uniquement ?
Vu la configuration de la côte, impossible de transporter de plus grands   formats :  je travaille chaque fois avec 6 à 8 carreaux de bois sans oublier l’ampleur du sujet, va et vient entre image  intérieure et réalité extérieure.Et c’est seulement en atelier que se construit l’ensemble. Finalement ce n’est pas si différent de l’ existence humaine : l’homme a une vue parcellaire et subjective du temps et de l’espace, chaque perception est une petite pièce du puzzle qui   ne se construit qu’à la vision finale. Et sur le plan pictural, ça marche aussi :  le passage du petit, travaillé avec des couleurs et saisons différentes,    au monumental final peut intégrer  les intensités et les changements lumineux. Une fois construit en grande dimension, le résultat chaque fois me surprend et me dépasse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous peignez toujours sur le site quelle que soit la météo. Une démarche qui devient rare chez les peintres !
Oui je travaille sur le site et ne retouche jamais en atelier. A peine une étude préparatoire où la mise en place est très grossière. Quant aux intempéries elles font partie intégrante de la démarche artistique, comme le trajet pour se rendre sur place avec les inconvénients qu’on imagine. C’est un corps-à-corps nécessaire avec les éléments, on est imprégné, on est partie modeste du paysage, rien à voir avec l’agrandissement d’une photo  même revisitée!

Vous cheminez sur cette côte depuis 7 ans, qu’y cherchez vous ?
Je suis venu pour deux ou trois ans, puis sept ou huit, aujourd’hui il me
faudrait encore une dizaine d’années sans jamais en avoir fait le
tour. Mes dernières expositions sur le sujet contenait davantage de
grottes et lieux secrets, espaces inhabités inconnus des hommes, Ici,
le chaos des rochers débouchent vers un peu d’horizon. Donc le
voyage n’est pas fini. D’autant  que j’ai découvert Morlaix, son
viaduc et ses toits enchevêtrés : une autre forme de granit,  de roche
et de puissance. J’y travaille depuis l’hiver dernier. Quant à ce que je cherche ? Sans  doute quelque chose de l’ordre de l’absolu ! Jamais atteint…

Info  : A part dans sa galerie parisienne ou dans des expositions à l’étranger, le public n’a guère l’occasion de découvrir son travail. Une grande exposition se prépare en Bretagne… A suivre …en attendant, petit tour dans l’univers de Ricardo et si vous voulez découvrir son école https://escaledetrobodec.wordpress.com/2012/04/12/saint-jean-du-doigt/

Advertisements
Cet article, publié dans art artistes, GR 34, Peinture, Portraits, Trégor, vie rurale, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ricardo Cavallo : un corps à corps pictural

  1. bigoudene46 dit :

    J’aime beaucoup ! Et puis l’idée d’associer ces morceaux pour reformer l’image… très chouette, vraiment !

  2. l her bernes dit :

    j aime beaucoup ton travail ….je te conseille de lire mon maitre roger caillois….je suis glypticein

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s