Chouette, c’est la nuit qu’on la voit

De tous temps, les oiseaux de nuit ont hanté l’imagination des hommes. Leurs moeurs nocturnes, leurs cris étranges font des hiboux  et des chouettes des oiseaux singuliers. Mystérieux et méconnus, ils ont longtemps souffert de leur mauvaise réputation. Considérés comme des oiseaux de mauvais augure, ils étaient cloués sur les portes des granges. Aujourd’hui ils sont les indicateurs de la bonne santé de leur environnement.
Destinée au grand public, cette Nuit de la chouette, organisée conjointement par la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et la Ligue pour la protection des oiseaux est un événement exceptionnel.  Il s’agit de mieux faire connaître les oiseaux de nuit grâce à des sorties de découverte

424133_10151431648430120_978896459_nnocturnes, en mettant en avant les dangers qui les menacent aujourd’hui et les actions à mener pour les sauvegarder. En effet, ces rapaces, en particulier la Chouette chevêche, ne peuvent évoluer que dans des espaces ruraux préservés. Ainsi, leur protection passe par le maintien de la biodiversité.
Comme chaque année l’association Bretagne vivante orchestre les manifestations régionales. Pour en savoir plus, consultez le mini-site dédié à l’événement.

La Chevêche d’Athéna ou Chouette chevêche (Athene noctua) est une espèce d’oiseau de la famille des  strigidés de petite taille à l’aspect trapu. C’est la plus diurne des strigidés, malgré son nom latin (Athene noctua). Dans l’Antiquité grecque, la Chevêche d’Athéna était l’attribut d’Athéna, déesse de la Sagesse.

Le cri de la chouette Les nuits claires, les bois résonnent de l’écho des hulottes sous la lune. Ces cris traînants ont sans doute contribué à donner à cet oiseau le surnom de « chat-huant » . Ces hululements aident aussi les hulottes à se retrouver, tant le couple que les voisines, et créent un fond sonore particulier pendant les froides nuits d’hiver.

La chouette hulotte, commune et répandue,  est l’exemple même de ce que nous pensons devoir être une chouette:  nocturne, avec ses grands yeux ronds, elle hulule de façon caractéristique. Chassant la nuit, on l’entend plus souvent qu’on ne la voit, éclairée au mieux par un pâle rayon de lune. Durant la journée, elle dort dans les bois, cachée au cœur d’un arbre.

Pour les sorties prévoir : lampe ou torche, vêtements chauds ou de pluie, mais peu bruyants, bonnes chaussures de marche ou bottes. 

Advertisements
Cet article, publié dans Animations, biodiversité, faune et flore, Finistère, Randonnée, Trégor, vie rurale, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chouette, c’est la nuit qu’on la voit

  1. LE BOBINNEC Hélène-victoire dit :

    Comment soigner un bébé (hibou ou chouette) lorsque qu’il devient faible ? Pendant 2 jours, je lui ai donné de l’eau et il a bu (remarquez c’est une chouette « Bretonne »…) Je plaisante, car cela me fait du bien car la « petite vient de « partir » et cela me fait de la peine…
    J’ai les parents avec autres bébés chez moi, mais n’arrive pas à les approcher.
    Ils ronfllent comme des « sonneurs » même avant le couché du soleil.
    J’ai également les hirondelles qui viennent faire, ou réccupérer ou améliorer leur ancien nid dans une très grande pièce qui n’est pas encore habitable.
    Que puis je faire pour nos amis ???

    • didier besson dit :

      bonjour
      pas d’hésitations, il faut contacter le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous, eux seuls sont habilités à prendre soin des oiseaux sauvages, renseignez vous auprés de bretagne vivante ou de la LPO locale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s