Un printemps pourri en Bretagne ? Trop beau !

Cette année en mars, le soleil était de juillet, en avril il était de mars, assortie de giboulée comme il convient … Puis après la grande marée, le temps s’est emporté jusqu’à la tempête. On ne peut vraiment pas prévoir ! Les jeunes étudiants venus fin mars à l’Escale ont pu peindre en extérieur et planter leur chevalet sur la plage, les randonneurs eux ont dû braver vents et averses en avril. On ne peut vraiment pas prévoir ! On dit que c’est très breton ce temps, pour ma part j’ai crû comprendre que le Sud, l’Est, le Nord en étaient au même point ! Fin mars, le taux d’hydrométrie était inquiétant, avril a rempli les cuves pour le jardin en mai, c’est dans l’ordre des choses même si  les changements climatiques perçus dans toutes les régions nous cassent un peu les prévisions!  Les touristes qui ont osé se lancer dans l’aventure pour les vacances de Pâques ont eu en cadeau  des vues incroyables et ceux qui aiment photographier ne s’en sont pas privés. Sans aller jusqu’aux falaises écumeuses et rochers attaqués par les vagues, spectaculaire mais bien connu, ils ont eu le droit entre averse et éclaircie à ces couleurs-là !              

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A apprécier sans modération entre une crêpe, une bolée de cidre ou bien encore … un chocolat chaud.

Et justement ! Histoire de parler METEO !

La météo locale vue de la capitale. Le quotidien Aujoud’hui (mais hier c’était un autre titre) annonce ainsi la météo du week-end de Pâques : ” La Bretagne pour ce long pont ? mauvais idée… D’ailleurs si vous réussissez à apercevoir un rayon, n’hésitez pas à consuter car, dans le meilleur des cas, ça relèvera de l’hallucination…En revanche si vous vous sentez entouré de gros nuages noirs qui ont parfois des fuites, ne vous pincez pas, tout cela est bien réel” » Dimanche, l’hôpital de Morlaix n’a pu recevoir les 2 523 personnes qui se sont présentées aux urgences pour cause de malaises et hallucinations. Après un vendredi ensoleillé, un samedi doux, lumineux en fin de matinée et ensoleillé dans l’après-midi, le soleil estival lui a carrément crevé le ciel à partir de midi dimanche. La grisaille promise s’est enfin pointée en soirée et vent et crachin ont démarré lundi ! Quid du reste de l’Hexagone ? Le quotidien Aujourd’hui va être assigné à remboursements par la Sécurité sociale ! Et comme ce genre d’info est récurrente, on se dit que pour oser venir un jour, nos touristes seront obligatoirement ouverts d’esprit, curieux, sportifs, courageux, téméraires ! Juste ceux qu’il nous faut !

Advertisements
Cet article, publié dans biodiversité, vie rurale, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s