Les volets sont-ils des paupières ?

tempête993_nL’hiver est bien là. On peut le dire,  il commence à faire froid, et il pleut chaque nuit. Les tempêtes depuis un mois s’en sont donné à cœur joie, des immenses effrayantes comme Dirk qui aspirent le toit des cabanons et des serres, ou des régulières têtues, plus discrètes mais efficaces pour terminer le travail chaque nuit, casser les branches ou arracher les arbres  tout juste fragilisés. Donc cette année était pire que la précédente : les volets ont claqué sans discontinuer, les bonhommes de fonte étant trop légers pour les retenir. Impossible de repousser encore d’un an le chantier Volet. 

sans volets_4149.jpglightLa maison sans ses volets a pris une allure de dame centenaire, les passants qui passaient me l’ont certifié, une allure « très bretonne ». J’ai douté un moment, c’est vrai qu’à nu, elle trouvait comme une autre identité. J’aurais bien fait voter tous mes voyageurs pour en finir , et peut-être éviter un tel travail ! « Ici on ne met pas de volets », sous-entendu c’est un truc de touriste !… ou si on en met, ils roulent et ne battent pas, est-ce bien breton ? L’ex-parisienne sait enfin pourquoi les gonds pointent sur nombre de fenêtres dans ce pays, et de volets, point ! Ils ne restent pas en place, et il faudrait tout le temps  colmater les trous, les usures, les pourrissements, et les repeindre… si on retrouve la bonne couleur.

Finalement L’Escale vous fait un clin d’œil, juste pour la beauté, elle a sauvé ses volets bleus ! Devenus son signe distinctif, c’est gai quand il fait gris. Et depuis qu’ils sont revenus, ils sont comme des paupières : pendant le voletsollagesommeil hivernal ou nocturne, ils se ferment, de jour et par grand soleil, ils encadrent vos visages souriants. Des poètes ont usé de cette ressemblance et « paupière » est même le mot prévu pour décrire les volets relevables à lames fixes ou orientables. Ici les volets ne font jamais de « jalousies », ces délicieux volets des pays du Sud, on ne les ferme pas pour la sieste, d’ailleurs on ne fait pas de sieste. Presque, on les laisserait toujours ouverts pour faire entrer les lumières à tout-vent !    Amis, hirondelles et autres voyageurs venus ces années-ci, si vous avez une photo de votre tribu aux  20 têtes à mes fenêtres, merci de les envoyer par mail que je les intègre vite ici. Il faut des yeux pour mes paupières…

Plaisirs d’automne, orangés, dorés, laborieux

Advertisements
Cet article, publié dans art artistes, janvier, Tribu, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les volets sont-ils des paupières ?

  1. bigoudene46 dit :

    Oh là là, j’ai toujours vu mes parents lors des vacances s’occuper des volets !!!… Mais c’est vrai qu’ils sont beaux tes volets bleus !

    • Entre la pâte à bois, le ponçage, le remplacement de lattes, puis deux couches de peinture sur 16 volets (restent encore les portails), ça a pris 10 jours en gros ! J’ai hésité… Faudrait le faire chaque année pour être efficace, mais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s